3 méthodes pour obtenir la résonance dans vos écrits (3/3)

-> Lire l’article 3 méthodes pour obtenir la résonance dans vos écrits (1/3).

-> Lire l’article 3 méthodes pour obtenir la résonance dans vos écrits (2/3).

Comment créer ce sentiment qui perdure après la lecture d’une histoire ? Nous avons vu dans le premier article une démarche globale : le thème qui se reflète tout au long de l’histoire. Dans un deuxième article, nous avons concentré notre attention sur le personnage et son arc narratif. C’est donc en poursuivant cet effet de zoom que nous allons observer à la loupe comment obtenir la résonance par le détail.

3. La résonance par les détails

Rien n’est plus addictif qu’un mot précis. Plus celui-ci est évocateur d’une image, plus notre esprit s’accroche à celle-ci.

Si vous parlez “d’une forêt”, le lecteur distingue vaguement un assemblage d’arbres de la forme qu’il connaît le mieux. Vous ne lui offrez aucune expérience.

Mais si vous parlez “des sapins”, votre lecteur visualise non seulement une image forte, dont il n’a pas l’habitude, voire qu’il n’a jamais vue, mais vous lui offrez aussi des symboles évocateurs.

Le sapin, c’est l’hiver, c’est Noël, c’est la famille, les cadeaux, la chaleur. C’est aussi pour un cerveau qui a tout oublié, celui de la prime enfance, une certaine crainte, une approche plus reptilienne d’une masse conique et sombre qui se retrouve soudain dans le salon. À un degré plus profond encore, se situe l’inconscient collectif et la tradition sacrée et païenne de couper un arbre pour le décorer (c’est bizarre quand on y réfléchit non ?).

C’est pourquoi, avec un mot précis, vous transportez votre lecteur à la fois dans une contrée lointaine et dans les recoins refoulés de sa psyché. Vous auriez tort de vous en priver.

N’hésitez pas à insérer dans vos actions des images, objets, détails spécifiques qui permettront à votre lecteur de s’agripper sans vouloir quitter l’expérience.

Si votre personnage conduit sa voiture, pensez à tous les aspects de l’environnement :

  • Lui-même : a-t-il chaud ou plus précisément transpire-t-il, du front, du dos ? Comment est-il vêtu ? Porte-t-il une gourmette qu’il fait tourner autour de son poignet en attendant que le feu passe au vert ? Est-il nerveux ou plus précisément agite-t-il son genou constamment ?
  • L’habitacle de la voiture : quelle odeur ? Plastique neuf ou mélange de cigarette brune et de senteur vanille chimique ? Est-ce trop étroit ou confortable ? Le siège est-il coincé ? Faut-il forcer un peu pour passer la troisième ? La radio diffuse-t-elle un tube des années 80 ou plus précisément Marylou de Michel Polnareff ?
  • L’extérieur : Y a-t-il un soleil aveuglant ou plus précisément le soleil frappe-t-il le côté gauche et lui brûle le bras sans qu’il puisse se protéger ? Y a-t-il un bouchon ou plus précisément un bouchon de six kilomètres à cause d’un accident de la route ? Y a-t-il des conducteurs à gauche ou à droite et à quoi ressemblent-ils ? La nature environnante est-elle visible ? Des champs ou des digues de béton aménagées ? Y a-t-il des nuages ou plus précisément des stratonimbus qui strient le ciel ou un nuage d’étourneaux qui se forme et se reforme dans un ballet effrayant ?

Mémo à noter pour obtenir la résonance dans vos écrits :

  1. Thème : ce que vous voulez dire au fond et de quelle façon vous mettez cette pensée en valeur tout au long du récit.
  2. Arc du personnage : Comment il évolue en partant de sa faille pour créer un désir et obtenir un besoin.
  3. Détails : Les termes spécifiques qui caractérisent l’environnement, la pensée, le caractère…

--

--

Sophie Gauthier vous enseigne l'écriture créative sur Contentologue.com

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store