Les 5 éléments du high-concept

1. Le protagoniste

Sans protagoniste, point d’histoire. Cet élément est donc essentiel. Mais qu’est-ce qu’un protagoniste ?

2. L’élément déclencheur

Certains rares romans n’ont pas d’élément déclencheur (La horde du contrevent, très partagé au niveau des critiques), mais dans la plupart des cas, il y en a un et s’il y en a un, faites en sorte qu’il réponde au critère suivant, sans quoi votre lecteur pourrait se désintéresser assez rapidement de ce qu’il adviendra de votre protagoniste :

3. L’antagoniste

Comme pour le protagoniste, l’antagoniste joue un rôle structurel, qui n’a rien à voir avec “être le méchant”. Une règle à retenir :

4. Le cadre

Le cadre peut être un lieu, un univers, un domaine, un corp de métier…C’est l’arène dans laquelle votre protagoniste va se battre.

  • Dramatique. Dans le milieu que vous avez choisi, qu’est-ce qui permettrait le plus de conflits, de personnages intéressants, d’humour, de péripéties et autres catastrophes ? Si vous pensez à faire se dérouler votre histoire dans “une entreprise”, choisissez bien votre type d’entreprise.
  • Étranger. Pensez à faire découvrir un milieu. Même un milieu connu peut être étranger dès lors que l’on pénètre dans ses coulisses. Une grande majorité de gens sortent leurs poubelles, mais qui connaît le monde de la déchetterie à part ceux qui y travaillent ?

5. L’enjeu

Pour connaître votre enjeu, demandez-vous :

Comment utiliser le high-concept ?

Plutôt que de considérer ces 5 éléments comme un cadre rigide qui comprime votre créativité, considérez-le comme une aide en cas de blocage.

--

--

Sophie Gauthier vous enseigne l'écriture créative sur Contentologue.com

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store